15 49.0138 8.38624 arrow 0 both 1 6000 1 fade https://feminiteetspiritualite.com 50
La femme sauvage voit le corps, lui qui est laissé pour compte, objectivé, stigmatisé. Elle le prend dans ses bras, après en avoir rassemblé tous les morceaux épars, elle le maintien tout contre elle, dans son giron, bien au contact de son ventre chaud et de son sexe palpitant, et le tambour de son coeur se met à battre, à battre pour lui, Corps endolori d’oubli, il continue de battre plus fort et devient un chant puissant, vibrant avec le coeur des plantes, des arbres et des rochers, à l’unisson du grand coeur de la Terre, vibrant au rythme de l’Univers. Telle la Loba -racontée par la grande poétesse Clarissa Pinkola Estès- la médecine de la femme sauvage agit en donnant de l’amour à ce qui parait le plus insignifiant. C’est ainsi qu’elle redonne vie.